15 novembre 2007

5. Le pont de la Butte

zola_copie

5. Le pont de la Butte

Il existe un endroit, à la périphérie d’Montmartre, peu connu du touriste hébété ou même du parisien pressé ; cet endroit, c’est le pont que forme la rue Caulaincourt au-dessus du cimetière Montmartre, un peu comme qui dirait à l’entre fesse entre la Butte Montmartre et la Place Clichy… Ce pont avait été baptisé le pont d’la Butte, par les antillais à casquette, qui zonaient dans l’coin dans les années 70, avec toujours d’la bonne ganja du pays, et parfois, aussi, des p’tites loutes qui tapinaient dépoitraillées, mini jupe orange et cuissardes en vinyle blanc, du côté d’la rue Lepic… Ce patronyme singulier, le pont d’la Butte, figurait, en une contrepèterie puissante, la promotion sociale qui permettait à des jeunes filles plus très jeunes de passer du rang peu enviable de putains à celui de modèles nus pour artistes montmartrois sur le déclin.

C’est sur le pont d’la Butte, une fin d’après-midi d’un dimanche de novembre, bien pluvioteux et frisquounet, que Loïc embrassa Josy pour la première fois. Ils revenaient du Pathé Wepler, où elle l’avait entraîné voir Tess… Lekervelec, le romantisme pleurnichard, c’était pas trop son truc, mais il avait rien dit, vu qu’il était dans la phase un de son plan biteux, qui devait l’amener de pelotage au kinos à ramonage au plumos. Et si, sur le strict plan de l’action, Tess ne valait pas Jack Burton dans les Griffes du Mandarin, le sentimentalisme béat et le mélodrame à fleur de pelloche, lui permit de pousser son avantage assez loin, tant Josy - pauvre agnelle !- s’abandonnait à la violence de ses sentiments égarés!

Et c’est pour ça, qu’après lui avoir gentiment malaxé les avancées mammaires, et tripoté le haut des bas de bas en haut, Lekervelec ne pouvait faire moins, au sortir du cinoche, que de lui administrer un ravalement d’façade, avec intromission linguale. Ce qui fut fait, et bien fait, entre chien et loup, sur l’pont d’la Butte, au-dessus de la 19ème division et de la tombe d’Emile Zola. Alors à ceux qui viennent me dire que l’destin ça n’existe pas, moi j’réponds : faut voir.

(à suivre)

Posté par dinan à 01:01 - Commentaires [21] - Permalien [#]


Commentaires sur 5. Le pont de la Butte

    Chouette illustre, happy T! Texte idem, Brisc'! Vous allez bien ensemble, les gars!

    Posté par Kiki, 15 novembre 2007 à 08:12 | | Répondre
  • Faut rien exagérer Kiki: on est pas encore pacsé...

    Posté par Briscard, 15 novembre 2007 à 10:30 | | Répondre
  • ça existait déjà les éjac faciales, au temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître

    Posté par A@T, 15 novembre 2007 à 11:58 | | Répondre
  • Josy , pauvre agnelle?, avec malaxage des avancées mamaires et intromission linguale?
    faut voir...

    Posté par stephan, 15 novembre 2007 à 11:59 | | Répondre
  • Ooohhhh A@T!!! Vous exagérez! Et en plus vous anticipez!... Sinon, oui, ça existait; même que.

    Posté par Briscard, 15 novembre 2007 à 12:49 | | Répondre
  • stephan: Bon, d'accord, j'dis pas qu'il y a pas eu un peu plaisir aussi... J'dis simplement qu'il y a abus d'position dominante...

    Posté par Briscard, 15 novembre 2007 à 12:51 | | Répondre
  • Kiki et brisc, de toutes façons, on peu pas se pacser, ma copine n'est pas prêteuse!
    Terrible adulte, c'était le bon vieux temps du meuble en formica, très facile d'entretient alors même qu'en tu était un fieffé viseur, c’était pas très grave!oui oui, ça existait!
    Stephan, en France les agnelles sont nettement plus dévergondées qu'en Wallonie (j'ose plus dire Belgique)

    Posté par happy t, 15 novembre 2007 à 16:07 | | Répondre
  • J'adore ce ptit pont, et d'ailleurs ceux qui savent peuvent aussi deviner la tombe de Dalida (entre autres) Zola et Dalida, Josy et Thekervelec. The boucle is boucled!

    Posté par potagepekinois, 15 novembre 2007 à 21:20 | | Répondre
  • Bien vu, Pek'... mais à l'époque Dali n'était pas encore clamsed... Juste elle habitait un peu plus haut, la plus belle maison de Montmartre... The cow, comme dirait l'autre... putain d'souv'nirs...

    Posté par Briscard, 15 novembre 2007 à 21:23 | | Répondre
  • Mais, parole, Zola et Dalida, v'là un truc qui fait bougrement sens... la boucle est pas tout à fait boucled, mais pas loin... Pek', t'es un chef. Comprenne qui pourra...

    Posté par Briscard, 15 novembre 2007 à 21:27 | | Répondre
  • Ah ouais ça remonte un peu alors... Après pour ce qui est de la maison de madame je dois dire que je suis fan de la vue qu'elle offre pas trop du style... Et puis bha tu parles d'un chef... Un chef sans indien, le dernier des mohican
    Z'avez prévu combien d'épisodes au fait? Si c'est pas trop demandé... Non parce que s'il y en a beaucoup je serais pour que le dernier texte soit positionné en premier quand on arrive sur le blog... non?
    (tain je repense là : Dalila / Zola... C'est marrant quand même...)

    Posté par potagepekinois, 15 novembre 2007 à 22:36 | | Répondre
  • Ouais, pour Dalida (et Dali aussi, au musée du coin) c'est marrant... enfin, j'sais pas... plein de correspondances...
    Pour les épisodes, c'est beaucoup et même plus, vu qu'on est dans l'aventure en plein... j'crois que t'as pas tort pour la chrono du truc... J' vas en causer avec le taulier. Toutes les options restent ouvertes, pourvu qu'on négocie!

    Posté par Briscard, 15 novembre 2007 à 23:34 | | Répondre
  • encore une fois la chienlit a gagnée,les réformes novatrices repoussées aux calandriers greeks!ok,je retire mon projet(qui devait revolutionner le monde du ouebe) de remontage dans le temps.mais c'est sous la menace de la rue et pour le confort du lecteur feignasse!

    Posté par happy t, 16 novembre 2007 à 04:41 | | Répondre
  • Même qu'il parait que c'est très bon pour les ridules ;D

    Posté par A@T, 16 novembre 2007 à 08:54 | | Répondre
  • Ht: Bon, d'accord, j'admets le côté novateur, mais pour l'côté confort, faut reconnaitre, l'anté chronologique, c'est plus coolos. Remarque que tu peux aussi faire juste le dernier épisode en accueil, et le reste en chronologique, genre: "Pour commencer au début, cliquez ici"... Mais alors là, bonjour la gestion du truc!
    A@T: pour les ridules, ça vaut pas Advanced Night Repair

    Posté par Briscard, 16 novembre 2007 à 12:26 | | Répondre
  • ah la la, quand même hein, cette Josy confirme, si besoin était, que les femmes se font vite à la vie de la Butte !

    Posté par Statler, 16 novembre 2007 à 14:24 | | Répondre
  • Et mon logiciel, Stat'? J'ai épuisé toutes mes cartouches chez toi...
    Sinon, ça va?...

    Posté par Briscard, 16 novembre 2007 à 15:15 | | Répondre
  • Ouais, ouais, pour le logiciel faut que j'essaie en giclant le .exe, mais je t'avoue qu'entre les varicelles (X2), la bronchiolite, l'esclavage et la glande j'ai manqué de temps pour tout !
    Sinon, bah ça va, mais ça vasouille aussi un peu !

    Posté par Statler, 16 novembre 2007 à 15:55 | | Répondre
  • T'avais qu'à faire chauffeur de trome: tu s'rais en grève de privilégié, couilles au chaud et congés pour enfant malade à gogo (X2!).

    Posté par Briscard, 16 novembre 2007 à 16:22 | | Répondre
  • (""(( ' __ ' ))"")HéLo!!

    DiZ iZ Meine Komment : cé super!!
    je viens souvent lire..
    bravo Sausau!! elle écrit bien ta romancière..
    tu me la présente, un jour, hein!

    Posté par loulou picasso, 16 novembre 2007 à 20:00 | | Répondre
  • Ooooohhhhhhh! Loulou Picasso, mon idole des 70's avec Kiki!!!!(euh... t'as pas l'numéro d'mobile à Olivia?...)

    Posté par Briscard, 16 novembre 2007 à 20:11 | | Répondre
Nouveau commentaire