18 février 2008

32. Un grand rire plein de dents

32. Un grand rire plein de dents Et c’est là, moi j’dis, que Loïc Lekervelec, c’était pas seulement une extravagance de l’espèce, une aberration cosmogonique ou une déviance génésique… Non, Loïc Lekervelec, c’était un destin! Parce que, compte tenu du gros bazar, entre faux lavis et sourire kabyle, n’importe qui d’un peu sensé, à la place de Lekervelec, se s’rait fait la paire au Brésil ou à Plounéour-Trez…. Sauf que, faut croire, Lekervelec, il était pas sensé, puisqu’on le vit, le soir même de son grand oral avec... [Lire la suite]
Posté par dinan à 01:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]

21 février 2008

33. Nera

33. Nera Miche! Miche avait acheté la navaja à Toussaint... Et pas n’importe quelle navaja, non… Une Navaja Malagueña, avec gravé sur la lame : no me abras sin razon ni me cierres sin onor … Ne m’ouvre pas sans raison ni ne me ferme sans honneur… Loïc était perplexe. Miche la Gratouille avait beau être une méchante loute, délicate comme un gendarme et aimable comme une porte de prison, il la voyait mal en train de charcuter sa copine Elo. A moins que ce ne fusse passionnel… Ça l’avait effleuré, ça, Loïc, le coup... [Lire la suite]
Posté par dinan à 01:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]