28 janvier 2008

26. Mauvaise pioche

26. Mauvaise pioche Loïc jeta un coup d’œil dans la rue Cortot, déserte à cette heure, et referma derrière lui la porte sur le cadavre à moitié décapité d’Elo. Faut dire qu’avec le putain de coupe-chou qu’il avait ramassé, on aurait pu couper une couille d’éléphant comme une feuille de Rizlacroix! Loïc avait enveloppé, après l’avoir replié, le poignard italien dans son tire-jus crasseux, un Cholais à carreaux grand comme un drap d’jeune fille. Parce que Lekervelec, qui avait tripoté avec ses patounes pas fraîches à peu... [Lire la suite]
Posté par dinan à 01:01 - Commentaires [17] - Permalien [#]

31 janvier 2008

27. La première fois de sa vie

27. La première fois  de sa vie Rentré chez lui, dans son gourbi d’la rue Polonceau, Loïc fourra la navaja sous les coussins de son canapé pourri, saisit la bouteille de Four Roses qu’il avait chouré chez Farid, l’arabe d’la rue Cavé, et s’en servit un grand verre à Pernod. Lekervelec se sentait d’humeur sombre. Il avait beau essayer d’avoir l’air d’en avoir deux, tout ça, les lavis, vrai et faux, le pognon à Josy, Lulu et Toussaint, ça lui faisait un peu tourner la tête… Et Elo, crevée, aussi… Et du coup, de repenser... [Lire la suite]
Posté par dinan à 01:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]