29 novembre 2007

9. Fabio

Fabio

9. Fabio

Quand on y réfléchit, Fabio, non seulement il avait le sang impétueux du méditerranéen, mais il avait aussi la rancune tenace … Et là, après l’outrage qu’il avait pris en plein dans la susceptibilité, Fabio il allait plus rien lui passer au Loïc… Mais ça, c’est bien plus tard qu’on s’en est rendu compte. Bien plus tard…

Fabio c’était pas l’mafieux façon Cosa Nostra, ni l’trafiquant camorriste. Fabio, c’était l’vrai calabrais, issu d’une honnête famille de brigands, dont l’activité principale consistait en l’enlèvement d’personnes diverses, ayant la particularité d’être sévèrement thunées. La technique des bandits, bien que rustique, n’était pas sans présenter certaines qualités de robustesse bien utiles dans un labeur ingrat: après avoir enlevé leur cible, les arsouilles lui coupaient un doigt - l’annulaire s’il était bagué, ce qui constituait une sorte d’avance sur salaire - et l’envoyait accompagné d’une demande de rançon dûment argumentée à la famille de la victime. Dans la plupart des cas un doigt suffisait, car leur rhétorique était habile et leurs arguments puissants.

Pour autant Fabio n’avait pas suivi la voie familiale. Adolescent doté d’un tempérament ombrageux, ses premiers enlèvements s’achevaient souvent par des mains coupées au prétexte que l’enlevé lui avait fait un regard en biais. Ou un sourire ironique. La réputation du clan eût pu en pâtir, aussi Fabio, dès ses 18 ans, préféra-t-il s’exiler et se consacrer à des activités où le contact humain était moins essentiel. Il s’installa chez une tante à lui, qui habitait à l’angle de la rue d’la Réunion et d’la rue des Haies, la mère Néra, une vieille cliente du P’tit Bat’.

Fabio, ombrageux certes, mais profondément dévot, devint alors amateur d’art religieux. Enfin, revendeur surtout. On peut dire, qu’à l’époque, dans les années 70, peu d’églises de France n’eurent la visite de Fabio et de ses collaborateurs: retables, calices, statues… le goût du calabrais s’affinait de jour en jour, tandis que son larfeuille épaississait. Bientôt, après une petite dizaine d’années de carambouille, il put se consacrer pleinement à ses loisirs favoris : les femmes et les chaussures bicolores. C’est vers cette époque qu’il enfarina Josy. Pauvre agnelle…

(à suivre…)

Posté par dinan à 01:01 - Commentaires [18] - Permalien [#]


Commentaires sur 9. Fabio

    Bel uomo, l'Fabio... C'est pas moi qui vais jeter la pierre à la pov' Josy sur ce coup-là bcoz côté rital mafioso je craque pas mal aussi, j'ai même marié un spadassin!

    Posté par Kiki, 29 novembre 2007 à 12:09 | | Répondre
  • Ben tu vas être contente, parce que j'ai comme dans l'idée qu'on a pas fini d'en entendre causer du Fabio!
    Sinon faudra qu'je demande à HT s'il a pas une photo de Lekervelec jeune; pour qu'on comprenne mieux son coup d'folie, à Josy...

    Posté par Briscard, 29 novembre 2007 à 14:52 | | Répondre
  • 'tain ça va virer Capone et Chicago sur la bute cette histoire ! Mais bon y a pas à chier moi je sais que renouant avec le jeu, ce voyou, se fatiguera de ne jamais tirer un coeur, et finira par se plaindre que trop de types lui donnent des piques. Povero Fabio, occorre coraggio!

    Posté par Statler, 29 novembre 2007 à 14:54 | | Répondre
  • Ouais, il s'pourrait qu'y en aient qui cherchent des poux sur la butte!...

    Posté par Briscard, 29 novembre 2007 à 15:05 | | Répondre
  • Sinon, j'pense à une truc HT: la tronche à Fabio, tu pourrais pas la mettre dans l'album de famille?...

    Posté par Briscard, 29 novembre 2007 à 15:07 | | Répondre
  • your right Briscard,le Fabio,il semblerait qui fasse un peu partit d'la famille!

    Posté par happy t, 29 novembre 2007 à 16:14 | | Répondre
  • statler, chrois que Chicago,sur la butte,y a pas la place...

    Posté par happy t, 29 novembre 2007 à 16:16 | | Répondre
  • kiki,tu vas pouvoir bientôt l'admirer tout ton saoul,le Fabio...

    Posté par happy t, 29 novembre 2007 à 16:17 | | Répondre
  • 'tain "bientôt" c'est long dans la black life !

    Posté par Statler, 30 novembre 2007 à 17:23 | | Répondre
  • Happy t,
    "tu vas pouvoir bientôt l'admirer tout ton saoul,le Fabio..." ça veut dire tout nu ??????

    Posté par A@T, 30 novembre 2007 à 17:26 | | Répondre
  • Stat': HT est quelqu'un d'hyper busy... d'ailleurs moi j'l'appelle plus qu'HB! Comme les crayons qu'il utilise...

    Posté par Briscard, 30 novembre 2007 à 17:49 | | Répondre
  • A@T: et puis quoi, encore? Avec une grosse bite, peut-être?...
    (PS: puis-je enlever l'@ de votre nom... j'ai du rumathisme articulaire et l'écart sur le clavier m'est une torture...)

    Posté par Briscard, 30 novembre 2007 à 17:51 | | Répondre
  • Attention,Statler,quand tu vois le Fabio nu,faut avoir la modestie bien accrochée!
    briscard,Buzy comme la chanteuse?http://www.dailymotion.com/relevance/search/buzy/video/x2i07x_buzy-adrian_music

    Posté par happy t, 30 novembre 2007 à 18:42 | | Répondre
  • 'tan, gaffe HT: c'est pas Stat' qui veut du Fabio nu! Tu vas te faire massacrer!

    Posté par Briscard, 30 novembre 2007 à 19:24 | | Répondre
  • atchawaw! désolé Statler!

    Posté par happy t, 30 novembre 2007 à 20:05 | | Répondre
  • Ouais, ça vaut mieux meilleur! Sinon, c'est quand qu'il entre en gallerie Fab'?...

    Posté par Briscard, 30 novembre 2007 à 20:08 | | Répondre
  • ouvres les yeux, brisc,ouvres les yeux.

    Posté par happy t, 30 novembre 2007 à 20:14 | | Répondre
  • 'vatche! Trop balaize!

    Posté par Briscard, 30 novembre 2007 à 20:16 | | Répondre
Nouveau commentaire