19 novembre 2007

6. Il faut que je m’en aille

6. Il faut que je m’en aille     Après lui avoir roulé la pelle de l’année, Lekervelec pris Josy par le cou, et entrepris de remonter la rue Caulaincourt jusqu’à la Custine, pour l’emmener chez Aïda, rue Polonceau, d’l’autre côté du Barbes, tout près du côté d’chez lui, où il pensait bien s’embourber Josy - pauvre agnelle - qui n’en pouvait mais.     La rue Polonceau, pour ceux qui connaîtraient pas la Capitale, c’était une des rues les plus ripoux d’la Goutte d’Or. Pour dire, à l’époque, au... [Lire la suite]
Posté par dinan à 01:01 - Commentaires [45] - Permalien [#]